Image collection header

La naissance de l’amitié franco-américaine

Le soutien français aux Insurgents américains
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté  	Musée franco-américain du château de Blérancourt - RMN
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté  	Musée franco-américain du château de Blérancourt - RMN
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté  	Musée franco-américain du château de Blérancourt - RMN
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté  	Musée franco-américain du château de Blérancourt - RMN
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté
Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté
gravure

Coiffure de l'indépendance ou Le triomphe de la liberté

ou Le triomphe de la liberté
 


Le 17 juin 1778, au large des côtes bretonnes, face à la baie de Goulven, l’affrontement entre la frégate française la Belle Poule, commandée par le lieutenant de vaisseau rochelais Jean Isaac Chadeau de la Clocheterie, et la frégate anglaise l’Aréthuse, placée sous les ordres de l’amiral Keppel, se traduit par une incontestable victoire française. Cette bataille d’Ouessant marque le début de l’engagement armé de la France dans la guerre d’indépendance américaine et a un immense retentissement national. Le peuple exulte et célèbre la valeureuse frégate française tandis qu’à la Cour, la reine Marie-Antoinette demande à son coiffeur Léonard et à Rose Bertin, sa modiste, de lui composer une coiffure à l’effigie du fier bâtiment : sur un savant échafaudage de vrais cheveux ondulés et de postiches navigue toutes voiles dehors une monumentale frégate. Les coiffures allégoriques inspirées par l’actualité : coiffure à la Boston, à l’Indépendance, au ballon de Montgolfier… sont alors à la mode. Ces imposantes coiffures nous sont connues grâce aux gravures de mode qui sont éditées en série à partir de la fin du XVIIe siècle.

 

En savoir plus : l'Histoire par l'image

Autres collections

Media Name: o_02de12542.jpg
3 périodes clés

Les échanges artistiques aux XIXe et XXe siècles

Media Name: o_01ce21664.jpg

Le fonds Anne Morgan (photos et vidéos)