Anne Morgan et la Grande Guerre

Château de Blérancourt en 1917

 

Dans la tourmente de la Grande Guerre : 1917-1919

 

En 1917, le château de Blérancourt, situé à quelques kilomètres des lignes de front, devient le quartier général d’une organisation humanitaire créée par Anne Morgan pour venir en aide aux populations civiles de l’Aisne, durement éprouvées par les combats. En 1919, Anne Morgan achète le château en ruine, dont ne sont plus visibles que la terrasse, les deux pavillons et la porte monumentale, ainsi que les soubassements de l’aile nord. Elle reconstitue une partie du domaine, par achats successifs.

 

Anne Tracy Morgan (1873-1952)

Anne Morgan en uniforme du CARD à Blérancourt

Dès 1914, Anne Morgan, fille du célèbre banquier américain John Pierpont Morgan, se mobilise en faveur des populations civiles françaises. L’armée française lui confie en 1917 le domaine de Blérancourt, pour établir son quartier général, ce qui lui permet de rayonner sur les villages alentour. Elle y installe des baraquements provisoires. Avec son amie Anne Murray Dike, elle crée en 1918 le Comité Américain pour les Régions Dévastées (CARD).

Essentiellement composées de femmes, les équipes du comité américain s’attachent en priorité à l’acheminement d’habits, de couvertures, d’ustensiles de cuisine, d’outils agricoles, de semences et de bétail, grâce à leur service motorisé où s’activent de nombreuses “chauffeuses”.
 
Anne Morgan cherche également à apporter aux populations picardes les moyens matériels et le soutien moral dont elles ont besoin pour rebâtir leurs villages. Elle s’attache à la reconstruction en Picardie jusqu’en 1923 en créant des services sanitaires mais aussi des écoles et des bibliothèques.

En 1939, sentant la tension politique monter, elle revient à Blérancourt fonder le Comité Américain de Secours aux Civils pour évacuer les populations de la zone occupée vers la France libre. Elle est forcée de fuir en 1940 sous la pression allemande.

Elle continue de voyager entre France et États-Unis jusqu'à sa mort en 1952.

 

 

 

 

Les baraquements du CARD  au château de Blérancourt

Les baraquements du CARD dans l’enceinte du château de Blérancourt. Musée franco-américain du château de Blérancourt ©RMN-GP/Gérard Blot