Jean-Baptiste Sècheret

Né en 1957 à Paris, Jean-Baptiste Sécheret entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1976. Il remporte le prix du portrait Paul-Louis Weiller en 1983 et est pensionnaire à la Casa de Velázquez de 1984 à 1986. Il vit et travaille à Paris et enseigne depuis 1989 à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville. Parmi ses expositions majeures, on citera celles qui ont pu se dérouler sous les enseignes d'Albert Loeb, Lambert Rouland, Heinz Berggruen et Arsène Bonafous-Murat. En 1997, quand Sécheret exposa des peintures et des monotypes à la galerie de New-York Pillsbury Fine Prints, James Lord rédigea la préface de son catalogue. En 2001, une rétrospective de son œuvre gravé et lithographié a été organisée à Maubeuge puis au musée de Gravelines à l’occasion de la parution du catalogue raisonné de ses estampes (1979-2001). Depuis 2000, il a illustré plusieurs livres, dont La Forêt, de Sophia de Mello Breyner Andresen, Le Grand Désert d’hommes de Michel Waldberg et le dernier en 2013, Mémoire des murs de Pierre Bergougnioux. Jacques Thuillier avait préfacé le catalogue raisonné de son oeuvre gravé et lithographié, dont le deuxième volume, 2002-2014, vient de paraître aux éditions Malbodium Museum de Maubeuge ;  cette fois-ci, la préface est signée par Pierre Bergounioux. Il a reçu en 2013 le prix de gravure Mario Avati.

Un fusain, Mondeville, est conservé au Musée de Normandie à Caen et une vingtaine de ses estampes sont conservées à la Bibliothèque nationale de France, datant de la période 1990 – 2004 dont, Central Park, brume (2008), et Gare des Batignolles ; La conciergerie ; Depuis chez Matisse et Marquet ; Notre-Dame (2011) pour ce qui est des vues architecturales.

Leave blank for all. Otherwise, the first selected term will be the default instead of "Any".
Mosaïque Lister